Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
Congo-Brazzaville, 22 août – (CONGO-SITE) – Le Pasteur Ntumi a affirmé qu’il viendra lancer prochainement l’opération de désarmement des ex-combattants « ninjas » à Mayama. C’était au cours d’un échange avec le comité ad hoc mixte et paritaire, le 21 août au village Mihété dans le département du Pool.
Le Pasteur Ntumi s'adressant au comité ad hoc mixte paritaire.
Frédéric Bintsatmou, alias pasteur Ntumi a indiqué qu’il adhérait au processus de ramassage d’armes. Evoquant les raisons qui, selon lui, entravent la mise en œuvre de l'accord de paix signé le 23 décembre 2017 à Kinkala dans le Pool, il a souhaité que la cérémonie de ramassage d’armes soit organisée prochainement à Mayama pourvu que le gouvernement en crée les conditions. "

S'il y a des armes ici, vous en trouverez. Si vous êtes bloqués, c'est par votre manière de faire. Il faut que les deux parties s'assurent que tout se passe bien. Le ramassage des armes n'est pas une priorité. Je suis un homme comme vous et j'ai des enfants, et bientôt, il va pleuvoir. Je ne vais pas quand même repartir dans la forêt pour construire des huttes ", a déploré le Pasteur Ntumi.
 
L’ancien chef rebelle a demandé au gouvernement de lui donner les moyens nécessaires pour l'opération de désarmement de ses ex-combattants. Il veut également que soit traitée la véritable cause de la crise du Pool, demande un nouveau statut, la construction d'une maison et plaide la réhabilitation des écoles.
 
Séraphin Ondélé, président du comité ad hoc mixte et paritaire a demandé l’implication du Pasteur Ntumi dans le processus de ramassage des armes afin que les jeunes déposent les armes pour que la paix soit effective.  " Nous avons travaillé, mais nous sommes bloqués et nous avons besoin de votre appui pour commencer le ramassage des armes. Dites quelque chose aux Congolais, et laissez-nous travailler ", a t-il dit.
 
La levée des mandats d'arrêts émis contre le Pasteur et deux de ses proches, prononcée le 28 juillet par la justice et le processus du ramassage des armes devant conduire à la démobilisation, réinsertion professionnelle, sociale et économique des ex-combattants, entre dans le cadre de l’application de l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités, signé le 23 décembre 2017 à Kinkala, chef-lieu du département du Pool, entre les représentants du pasteur Ntumi et le gouvernement.
 
C'est la première sortie officielle du Pasteur Ntumi depuis le déclenchement de crise du Pool en avril 2016.
Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :